3-18 ans

LA PRISE EN CHARGE DIETETIQUE DES ENFANTSEnfants adolescents gourmandise goûter

Si vous lisez ces lignes c’est que vous vous demandez certainement si votre enfant à besoin d’une consultation diététique. Vous avez  constaté une modification de sa courbe de corpulence? Alors il est nécessaire de prendre rendez-vous afin d’éviter que cette situation ne perdure trop longtemps.

A vous, chères mamans (ou peut-être papa!), le quotidien à la maison vous demande d’être  parent, psychologue, instit’, … Vous ne pouvez pas tout faire, alors n’hésitez pas à me consulter pour vous donner les bonnes prescriptions concernant l’alimentation de votre jeune enfant ou adolescent.

Pourquoi est-il nécessaire de prévoir une consultation si mon enfant prend du poids?

Dans de nombreuses familles, un enfant rond est un enfant en bonne santé et joyeux. Or s’il a de l’embonpoint, il le gardera probablement jusqu’à l’âge adulte. Et tout comme pour les adultes, une prise de poids peut entraîner des complications graves (respiratoires, mécaniques, endocriniens, cardiovasculaires….). Sans compter qu’à l’école nos bambins ne sont pas tendres entre eux…

En quoi consiste la prise en charge?

Un enfant est par définition en croissance. Je m’aiderai donc de ce point pour qu’il s’affine. Il suffira, pour la plupart, d’un équilibrage alimentaire et la croissance fera le reste. Et oui! Je proscris aussi les « régimes » pour les enfants et surtout pour eux! Ils ont besoin de tous les macro et micronutriments pour grandir correctement.

Quelques mots sur le surpoids et l’obésité en France…

En 2012, l’INPES nous informait que: « La prévalence de l’obésité et du surpoids chez les enfants et les adolescents a fortement augmenté entre les années 1980 et 2000 en France comme dans la majorité des pays industrialisés (Afssa, 2008). Ainsi, en 2006, 18 % des enfants âgés de 3 à 17 ans (16 % des garçons et 19 % des filles) sont en surpoids ou obèses, dont 3 % des garçons et 4 % des filles classés comme obèses (InVS, 2006). Cependant, une stabilisation de cette prévalence a été récemment observée chez les enfants de 5-6 ans entre 2000 et 2005 (Drees, 2010).
L’obésité est multifactorielle : son développement repose sur des facteurs biologiques, comportementaux et environnementaux (offres alimentaire et en activité physique, marketing alimentaire, etc.). On considère aujourd’hui que c’est plus l’interaction entre ces facteurs et non un seul d’entre eux, qui va entraîner l’apparition de l’obésité. »